Extrait de Une colombe, une autre dans les Petits Vanneaux

Une colombe une autre

A qui ne connaît pas l’oiseau
– c’est du tisserin qu’il s’agit
je demande d’imaginer
trois cents cricris crissant sans cesse
use sort de gazouillis
que strient
de temps en temps
des « tsssp »

Si la colonie musicienne
ne suspend jamais son vacarme
en revanche elle sait suspendre
à la moindre broutille de l’arbre
ses nids: ces boules qu’elle tisse
brimbalant comme des lanternes
quand leurs habitants vont & viennent

On joue à la balançoire
on joue peut-être aussi sa vie
qui ne tient vraiment qu’à un fil
qu’au caprice d’un alizé
qui peut se changer en cyclone.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s