Extrait de Va tout

En vent se blesse à dire du sel extrait des mines;

En coeur plein tertre à tartre creuse un feu de rage à concasser le crâne. Et condiments plein corps au poivre ronge l’escarre en corde.

A menace égale.

Entame le rond. Force l’angle où tord-douleur nie tout.

 

En bloc.

Et craquelle en morceaux de mille tailles à pics.

S’enfonce encore: les os sont à portée de pulpe.

Monde en aiguille pure, sans diluer.

En silence avance.

Et bandoulière en brame avait ( printemps).

déliquescent.

Quasiment écrasé – rayon.

Sa formule en pi attaquée ( tout part).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s