Nouvelles parutions aux Editions les Vanneaux

Capture

 

Buy Now Button

 

Capture2

Buy Now Button

Publicités

Ouvrages par ordre alphabétique

Livres, classés par ordre alphabétique,  que vous pouvez acheter en ligne! Frais de ports gratuits…

ABEILLE, Jacques

d'OmbreJacques Abeille, d’Ombre, Encres de Pauline Berneron, 15 eurosBuy Now Button


BAY, André

aimez vous les escargotsAndré Bay, Aimez-vous les escargots? 15 euros Buy Now Button


CHEVRIER, Alain

 

 

 

 

 

 

Couacs_1èredecouv

Alain Chevrier, Couacs, 17 euros Buy Now Button


CH’VAVAR, Ivar

LeCaret_1eredecouv (1)

Ivar Ch’Vavar, Le Caret, 18 euros Buy Now Button


 

ichi leuIvar Ch’Vavar, Ichi Leu, collection des Martelières, édition bilingue français-picard, 15 eurosBuy Now Button


Travail du poèmeIvar Ch’Vavar, Travail du poème, 23 eurosBuy Now Button

Tout ce qu’un poète peut dire sur son expérience, sans garde fou théorique, sans savoir d’avance où il va, -uniquement en essayant de voir ce qui advient au cours de cette expérience, ce qui se passe vraiment, là. travail du poème réunit des textes de tous genres: commentaires, entretiens, réponses à des enquêtes, préfaces… es lettres, des plans d’écriture, des pages de journal, des récits de rêve… des poèmes même! Une masse considérable, donnée là dans son hirsute, son désordre au moins apparent, -oui qu’on voit à quel désordre justement la poésie est à tout instant confrontée…


photo 2 (1)

 Ivar Ch’Vavar, Titre, 15 eurosBuy Now Button


DHAINAUT, Pierre

Sur le vif prodiguePierre Dhainaut, Sur le vif prodigue, 12 eurosBuy Now Button


EMAZ, Antoine

 

 

 

 

 

Emaz_1eredecouv

Antoine Emaz par Matthieu Gosztola, Collection Présence de la Poésie, 25 euros Buy Now Button


GARNIER, Pierre

AdolescencePierre Garnier, Adolescence 12 euros Buy Now Button


La Forêt_P.Garnier Pierre Garnier, La forêt, 30 euros Buy Now Button


La vie est un songe Pierre Garnier, La vie est un songe, 12 eurosBuy Now Button


Une chronique de la nature civilisée Pierre Garnier, 30 eurosBuy Now Button


Ornithopoésie Pierre Garnier, Ornithopoésie, 15 euros Buy Now Button


GIBOUIN, Luc

Voix d'eaux Gibouin Luc, Voix d’eaux, Préface de Pierre Dhainaut, 15 euros Buy Now Button


 

GIRARD, Alice

Alice_1eredecouv

alice extrait

Alice …? de Nadia Gilard 12 euros Buy Now Button


GOSZTOLA, Matthieu

photo 1 (1)Matthieu Gosztola, Rencontre avec Lucian Freud, 15 euros Buy Now Button


HOLDERLIN

 

Hymnes_1eredecouv

Hölderlin, Hymnes, Traduits et présentés par Raoul de Varax, 15 euros Buy Now Button


 

KLEE, Jean-Paul

bonheurs d'olivier larizza Jean-Paul Klée, Bonheurs d’Olivier Larizza, Cahiers Jean-Paul Klée n°1, 17 eurosBuy Now Button


trésor d'olivier larizza Jean-Paul Klée, Trésor d’Olivier Larizza, EPUISE Buy Now Button


 

KRAL, Petr

 

 

 

Kral_1eredecouv

Petr Kral par Pascal Commère Collection Présence de la poésie, 23 euros Buy Now Button


 

LEKEUCHE, Philippe

Le feu caché Philippe Lekeuche, Le feu caché 10 eurosBuy Now Button


MOREU, René

Je sais un artichaut plus beau qu'un porte bouteilles René Moreu, Je sais un artichaut encore plus beau qu’un porte-bouteilles, 25 eurosBuy Now Button


PIGNERO, Bernard
Mélomane Bernard Pignero, Mélomane, 20 euros Buy Now Button 


ODARTCHENKO, Cécile

20090507104110656 Cécile Odartchenko, Coeur battant immobile (1) Hiroshima de fleurs, 12 euros Buy Now Button


Exercices de botanique Cécile Odartchenko, Exercices de botanique, 15 eurosBuy Now Button


Rabutinages Cécile Odartchenko, Les Rabutinages, 25 euros Buy Now Button


RICHER, Alain

Chemins du monde carré Alain Richer, Chemins du monde carré, 12 eurosBuy Now Button


 

ROUSSELOT, Jean

JournalRousselot_1eredecouv

Jean Rousselot, Journal 1951-1989, 25 euros Buy Now Button


SAVREUX, Sam

Make february summer Sam Savreux, Make February Summer 12 euros Buy Now Button


SCHLECHTER, Lambert

La robe de nudité Lambert Schlechter, La robe de nudité, 12 eurosBuy Now Button


La trame des jours 2 Lambert Schlechter, La trame des jours, Le murmure du monde 2 Fragments, 18 euros Buy Now Button


STRICKLER, Alain

Au dessus du brouillard Albert Strickler, Au dessus du brouillard, Journal de Tourneval, 2008, 25 euros Buy Now Button


VOLKOVITCH, Michel

Cours toujours Michel Volkovitch, Cours toujours, 12 euros Buy Now Button


Eden et environs Michel Volkovitch, Eden et environs, 22 euros Buy Now Button


James Sacré par Alexis Pelletier

Capture d’écran 2015-06-19 à 16.14.26

17 euros

Buy Now Button

Nous serons peut-être des signes seulement, comme les signes que sont les campagnes d’enfance.

Passer dans vos sourires et vos rêves c’est découvrir la fragilité de mon être.

Souvenez-vous comme les arbres des prés par chez nous sont silencieux quand on s’arrête de marcher, comme un regard d’animal vert.

J’entends que j’ai marché.

Vos yeux sont restés ouverts sur ce geste de mes mains qui ont bougé l’herbe de vos rêves…

Vous êtes loin, comme une campagne d’enfance.

Ton visage penche vers un rêve que je ne perçois plus.

Tu ne regardes pas et tes yeux dorment sur un souvenir fermé. Pour toi, peut-être un souvenir ouvert.

Roses-thé dans un vase et des cuivres d’anciens temps. Avons-nous parlé sans que cela fût nécessaire ?

Tes yeux filent très minces à l’angle d’un meuble paysan et vieux, et passent bien au-delà de ma présence, visent peut-être ce fond de ma mémoire où dort dans son bois d’arbres dorés la Dame à la Licorne ?

Tu rêves de choses très anciennes ?

Tu parles du pays de notre enfance.

Je ne sais jamais où tu vis, si c’est dans l’élégance discrète de ton costume, dans ton langage ou dans ces livres rangés dans l’ombre de ta mémoire.

Tu parles de l’avenir.

Il semble que tu sois le présent : toutes choses que nous disons présentes, pour cela, paraissent moins vives et moins vertes.

Poser la voix dans les mains – Lysiane Schlechter et Michaël Glück

10351020_10204539409033195_3752142973638802576_n

30 euros Buy Now Button

surgit d’un mamelon de terre surgit du grand corps continental surgit s’élève se dresse
comme un tétin qui
s’ouvre se fend se fendille s’engendre citadelle
avec murailles muettes
et l’oeil

ou bien le désir cherche citadelle

jumelle enclose sur
on ne sait quelle veille des morts
au loin là-haut au bout du désert
ou peut-être ne s’agit-il que d’une réplique rangeant la peur dans la mémoire
une réplique d’ Elseneur
avec Ophélie des sables

il fallut commencer par conter une histoire

argile fragile
une pâleur de porcelaine biscuit des trépassés

les villes commencent sur les tertres par la dévotion au disparus
les villes sont nécropoles

ô corps vêtus de lin
ô corps tressé de chanvre

la pâle Ophélia flotte comme une rose qui meurt entre les dunes
tourmentée par simoun ou sirocco

« et derrière ces murailles on attend sans se lasser »

de quelle soif ici de quelle guerre quelles amours ne se remet-on jamais

jamais

une corde de l’oud
dans le silence s’est cassée